Connexion

Récupérer mon mot de passe


François-René de Chateaubriand

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

François-René de Chateaubriand

Message par karime le Jeu 21 Juil - 17:16


François-René de Chateaubriand est né 4ème Septembre 1768, à Saint-Malo.         Il a passé sa jeunesse entre le château de Combourg, les collèges en                     Bretagne et son lieu de naissance. Né sur la côte atlantique de la France, il semblait destiné à une vie en mer, tout comme beaucoup un navigateur Saint-Malo, comme célèbre Jacques Cartier, dont Chateaubriand admiré et considéré comme propre Christophe  Colomb de la France. Rêvant de terres inexplorées, il voulait convertir «sauvages» autochtones les peuples du Canada au christianisme et à effacer ses forêts. Mais il ne devait pas être, car son père avait obtenu une commission pour lui comme un second lieutenant dans le régiment de Navarre et il est devenu un propriétaire terrien du pays à Cambrai en 1786.

Séduit par les nouvelles idées des français pendant les années pré-révolutionnaires, ses vues sont plutôt plus près de J.J. rêveries mélancoliques de Rousseau que de l'esprit critique de Diderot. Mais, surtout, il a été influencé par ses visites aux libéraux Malesherbes ministre, de la bibliothèque de l'homme. Tout d'abord la parole en faveur de la Révolution française, le jeune aristocrate deviendrait rapidement déçus et effrayés par les développements ultérieurs. Il partit pour l'Amérique du Nord le 8 Avril 1791, mais rapidement retourné le 2 Janvier 1792. Plus tard, en mai 1793, il a émigré à Londres, en Angleterre pour un exil de sept ans. Là, en 1797, il publia son Essai historique, politique et moral sur les révolutions. Ce travail et ses influences philosophiques sont en contradiction avec ses ambitions religieuses, qui étaient encore vagues à l'époque, mais qui finiront par s'affirmer dans sa première version du Génie du Christianisme "Le Génie du christianisme" publié en 1799. Le consulat étant favorable de faciliter le retour des exilés, Chateaubriand revint en France au printemps 1800 à publier Atala (1801), suivi de Génie et René en 1802. son rendu vif du Nouveau Monde dans ses écrits, sa sentimentalité et sa ferveur catholique lui a valu littéraire la gloire, mais aussi les bonnes grâces de Napoléon Bonaparte à un moment où le Concordat rétablirait des relations privilégiées entre l'Etat et l'Eglise. En mai 1803, il a été récompensé par le poste de premier secrétaire de la légation de Rome et a ensuite été nommé ministre de la France au Valais. Il a démissionné le 22 Mars 1804, après l'exécution du duc d'Enghien.

Pour les années à venir, il aurait à la fois une œuvre littéraire et une carrière politique, il a travaillé sous la royauté restaurée. Il serait récompensé avec un certain nombre d'honneurs et de responsabilités. ministre, il a d'abord été nommé de Louis le Peer 18 puis de la France en 1815. Plus tard, il a été ambassadeur à Berlin, puis à Londres (1821-1822) et, éventuellement, ministre des Affaires étrangères en 1822. Parfois considéré comme un temps coq politique, passant de ultra-royaliste modéré vues libérales, Chateaubriand laisserait la politique autour de 1829 - 1830. Comme pour ses réalisations littéraires, il a également écrit: Les Martyrs (1809), L'Itinéraire de Paris à Jérusalem (1811), Les Aventures du Dernier Abencérage ( 1826), Le voyage en Amérique (1827), Etudes Historiques (1831), Vie de Rancé (1841). Il a publié ses œuvres complètes (y compris les Natchez) dès 1826. Mais son chef-d'œuvre, Mémoires d'Outre-tombe, a été publié seulement en 1848, peu après sa mort. Son cousin Tocqueville l'a décrit comme un homme du passé avec un esprit ancien. Mais selon Sainte-Beuve, le plus célèbre critique de son temps, il a engendré plus ou moins l'ensemble de l'école romantique moderne.

Chateaubriand a quitté Saint-Malo le 8 Avril 1791. Après avoir mis dans le port à l'île Saint-Pierre, près de Terre-Neuve, il a débarqué à Baltimore le 10 Juillet. Après avoir visité New York, Boston et Lexington, il a suivi l'itinéraire de Carver. Il remonta le Hudson tout le chemin à Albany et suit le Mohawk Trail à Niagara alors. Il a rencontré des tribus indiennes de Genesee Country et à Niagara où il est resté pendant un mois après avoir cassé le bras. Par la suite, il a mis de côté ses rêves de devenir un explorateur et au début de Septembre, il a quitté la région en tant que voyageur, en direction du sud et de l'ouest (ou alors il nous laisse croire) en direction de l'Ohio, Pittsburgh, la jonction des rivières du Mississippi et de l'Ohio et enfin les Florides (le nom de la Louisiane à l'époque). Mais, ayant appris l'arrestation de Louis 16, il a quitté l'Amérique du Nord, le 10 Décembre et est arrivé en France le 2 Janvier 1792. Dans les cinq mois, Chateaubriand aurait été d'avoir visité les rives de l'Ohio et a voyagé aussi loin que Pittsburgh (bien que les autochtones de la zone ont été révoltait à l'époque), mais il ne pouvait pas avoir atteint le Mississippior Florides. Que ce soit la dernière partie du voyage est réel ou non est de peu d'importance, car, une fois après avoir voyagé à travers les «déserts» américains (la première nature sauvage des forêts, des lacs, des rivières et des savanes), l'écrivain ramènerait avec lui des images et impressions qui pourraient influencer son travail. Il a également ramené un manuscrit rugueux qui, avec un peu de travail, fournirait assez de matériel pour écrire Atala, René, Natchez, Voyage en Amériqueas ainsi que trois volumes de Mémoires.
avatar
karime
nouveau
nouveau

Messages : 31
Date d'inscription : 01/02/2015
Age : 27
Localisation : maroc

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum