Connexion

Récupérer mon mot de passe


Le " fameux " Camus est étranger ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le " fameux " Camus est étranger ?

Message par flsh agadir le Lun 25 Juil - 20:27



Dans ce livre, il est supposé que le lecteur n'a pas lu Albert Camus L’Étranger mais est conscient que l'intrigue implique un personnage appelé Meursault, le tournage d'un Arabe et un procès ultérieur. Cet essai est un bref coup d’œil à quelques-uns des thèmes du livre. L'intention est d'inciter le lecteur à lire L’Étranger pour lui-mêmes. En conséquence toute mention de caractères spécifiques ou des points de tracé ont été évités si possible.

Pour Camus, la vie n'a pas de sens ou de l'ordre rationnel. Nous avons du mal à faire face à cette notion et luttons sans cesse pour trouver la structure et la signification rationnelle dans nos vies. Cette lutte pour trouver un sens là où il n'y est ce qui appelle Camus, l'absurde. Si forte est notre désir de dire que nous rejetons d'emblée l'idée qu'il n'y a pas d'être trouvé. Camus a écrit The Stranger comme une incitation à ses lecteurs, de penser à leur propre mortalité et le sens de leur existence. Le héros, ou anti-héros, de L'Étranger est Meursault. Sa vie et les attitudes possèdent un ordre rationnel étrange. Ses actions sont étrange pour nous, il semble y avoir aucune bonne raison derrière eux. Par exemple. on nous donne aucune raison pour laquelle il choisit de se marier Marie ou abattre un Arabe. Par conséquent, il est un étranger parmi nous. Et face à l'absurdité de la société de la vie de l'étranger réagit en imposant (accepté) sens sur l'étranger.

Il est intéressant de noter ici que L’Étranger est parfois traduit par The Outsider, mais cela est inexact. Camus ne veut pas que nous pensons à Meursault comme «l'étranger qui vit« en dehors »de sa société», mais d'un homme qui est «l'étranger au sein de sa société». Meursault avait été une sorte d'outsider, un étranger, alors tout à fait sans doute ses actes auraient été acceptés comme mal irrationnel. Mais Meursault était pas un étranger; il était un membre de sa société - une société qui veut-dire derrière l'action.

Dans la seconde moitié de l'étranger, Camus représente la tentative de la société à fabriquer un sens derrière les actions de Meursault. Le procès est absurde que le juge, les procureurs, les avocats et les jurés essayer de trouver un sens où il ne se trouve. Tout le monde, sauf Meursault, a sa propre «raison» pourquoi Meursault a tiré l'Arabe, mais aucun d'entre eux sont, ou peuvent être corrects. Dans la vie il n'y a jamais une pénurie d'opinion quant à la raison pour laquelle telle ou telle chose a eu lieu. Comment près de l'un d'eux se rendre à la signification derrière l'action?

Un motif intéressant dans L’Étranger est celui de regarder ou de l'observation. Camus écrit un livre au sujet de notre recherche incessante de sens. Nous sommes tous à la recherche d'un but dans nos vies. Les caractères de l'étranger tous regardent les uns les autres et le monde autour d'eux. Meursault regarde le monde passer de son balcon. Il regarde plus tard passivement son propre procès. Le monde autour de lui est une fascination à Meursault. Il observe vivement le soleil, la chaleur, la géographie physique de son entourage. Les yeux de l'autre sont également représentés par Camus. Antagonisme derrière les yeux des Arabes, comme ils regardent Meursault et ses amis. Les yeux du jury et des témoins lors de son procès. Enfin, l'idée de la foule qui regarde, ce qui représente les yeux de la société.

flsh agadir
Directeur du forum
Directeur du forum

Messages : 254
Date d'inscription : 18/11/2014
Age : 26
Localisation : agadir

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum