Connexion

Récupérer mon mot de passe


Les liaisons dangereuses de François Choderlos de Laclos 1782

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les liaisons dangereuses de François Choderlos de Laclos 1782

Message par flsh agadir le Mar 13 Jan - 18:41

Les liaisons dangereuses 


Choderlos de Laclos 1782 


1. Résumé du roman :


C’est un roman épistolaire, une histoire d’intrigue de pouvoir et de séduction dans laquelle les deux sexes se livrent bataille. C’est un roman où  les 175 lettres révèlent les pensées, les actions et les désirs intimes de chaque personnage. C’est l’histoire de la conquête de deux jeunes femmes, la jeune Cécile de Volanges et la  pieuse présidente de Tourvel par deux libertins : la Marquise de Merteuil  et son acolyte le Vicomte de Valmont. Cécile qui vient de sortir du couvent est fiancée au Comte de Gercourt ancien amant de la Marquise de Merteuil. Cette dernière fâchée contre Gercourt qui l’a abandonnée, décide pour se venger de corrompre Cécile avant son mariage. Mais la Marquise a besoin d’un homme pour exécuter ce projet. Le comte de Valmont est occupé à tenter de séduire Madame de Tourvel qui lui résiste. Non seulement Madame de Tourvel est fidèle et pieuse mais elle a une amie Madame de Volanges, mère de Cécile qui l’avertie du personnage dangereux qui Valmont. Ceci finit par convaincre Valmont qui veut se venger des bavardages de Madame de Volanges et plaire à son ancienne maitresse, Madame de Merteuil. Valmont séduit facilement Cécile et plus lentement la présidente dont il tombe amoureux. Jalouse et furieuse, Madame de Merteuil le force à rompre cruellement. La pauvre présidente meurt de chagrin. La guerre entre Merteuil et Valmont s’achève avec la mort de Valmont tué en duel par le chevalier Denceny.


2. Personnages principaux :


La Marquise de Merteuil : 


C’est le personnage principal du roman, elle représente l’Aristocratie Libertine de l’époque Louis xv. Intelligente et cultivée, elle a fait son éducation toute seule. Elle a appris à contrôler ses passions et à contrôler les autres son personnage choqua beaucoup les générations précédentes car une telle supériorité physique et intellectuelle était d’habitude réservée aux hommes.  Cette assurance masculine se voit surtout dans son besoin de dominer et de gouverner les autres.


Le Vicomte de Valmont :


C’est un Dom Juan manipulateur et sans scrupules. Il est  cruel méchant et hypocrite, il est athée et fait référence au langage religieux  pour décrire ses exploits sexuels. C’est un grand libertin qui n’est mené ni par l’amour ni par la sexualité. Il expose une certaine philosophie dans quelques lettres.


La présidente de Tourvel :


C’est la femme idéale du roman. On a peu de détails sur sa vie, son éducation et ses goûts  sinon qu’elle représente l’Idéal Bourgeois et la vertu. C’est une femme sincère et sensible  capable de sacrifier son existence à l’homme qu’elle aime.


Cécile de Volanges :


C’est une jeune fille naïve jolie et sensuelle, elle est sans volonté ni principe son charme est purement physique, elle n’a pas de qualités intellectuelles. Elle est le stéréotype de la sotte ingénue. Son cas montre que les filles innocentes qui sortent du couvent sont vite corrompues et tombent facilement dans la débauche.


3. Thèmes généraux :


La réception du roman :


Le public a réagit violemment à la publication en 1782 car Laclos présente dans son roman une satire des mœurs de la haute société du xviii siècle. Laclos décrit la mentalité de la noblesse pendant l’époque de la régence à la mort de Louis xiv. Le régent Philippe d’Orléans, grand libertin prit le pouvoir et une ère nouvelle commença. En 1774, sous le règne de Louis xvi le Libertinage devient raffiné et plus élégant. Dans cet  ère d’hypocrisie le séducteur se cacha sous le titre d’honnête homme renouvelé séducteur et galant, savant et amusant mais dangereux pervers et calculateur


4. Le titre :


Le titre d’une œuvre compte beaucoup dans son succès mais peut en faire scandale. Pourtant, ce que l’on ne s’y trompe pas c’est si le terme de «liaison » peut aujourd’hui désigner une relation amoureuse à l’époque de Laclos  ce sens n’existait pas, et les liaisons du titre renvoient exclusivement à des relations sociales, entre des personnages amenés à se côtoyer dans les réceptions, à se fréquenter au théâtre où à des tabes de jeu sans que l’amitié où l’amour y aient forcément leur part.  Mais ce que le roman va démontrer c’est que la liaison peut être mortelle. Le réel danger n’est pas dans la perte de réputation c’est facile à faire où défaire, mais dans le mal d’amour qui mène à la mort.  


5. Instincts dénaturés des femmes :


Laclos critique les mœurs de l’époque qui dénaturent les instincts  et le comportement naturel des femmes. Tout d’abord, l’abandon des enfants après leur naissance aux soins des gouvernantes, des nourrices etc. le manque de lien entre la mère et l’enfant à travers l’allaitement. Sur ce point Laclos est le disciple de Rousseau. Il reprend ses idées que le lien entre la mère et l’enfant doit être prolongé après sa naissance à travers les premières leçons de leurs mères car les enfants les imitent. Elles sont des exemples pour leurs enfants.

Valmont, Mme de Merteuil, Mme de Tourvel les trois personnages attirants de Choderlos de Laclos


A suivre…

Bon courage




flsh agadir
Directeur du forum
Directeur du forum

Messages : 254
Date d'inscription : 18/11/2014
Age : 26
Localisation : agadir

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum