Connexion

Récupérer mon mot de passe


la Monarchie de Juillet : une monarchie bourgeoise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

la Monarchie de Juillet : une monarchie bourgeoise

Message par flsh agadir le Mar 3 Fév - 14:14

Avant d'accepter de le proclamer roi, la Chambre des députés exige du duc d'Orléans qu'il reconnaisse l'abandon du principe de la monarchie de droit divin et qu'il accepte d'entrer dans un lien contractuel avec les représentants élus de la nation. cette transformation de son statut est révélée par son titre : il est roi des Français et non roi de France. la charte révisée à laquelle il a prêté serment diffère peu sur le fond de celle de 1814 : elle a perdu son préambule qui faisait référence aux principes de l'Ancien régime, l'article 14 qui permettait au roi de gouverner par ordonnances, la mention qui faisait du catholicisme une religion d’État et la censure de la presse est interdite. par la suite seront abaissés le cens et l'age minimum pour être électeur. les nombres des électeurs atteint alors 168000. enfin, l'hérédité de la pairie est supprimée, faisant de la Chambre des Pairs une assemblée bourgeoise et non plus aristocratique. en fait, la révolution de Juillet et le régime qui en est issu sont interprétés, y compris par les contemporains, comme la victoire de la bourgeoisie sur l'aristocratie d'Ancien Régime. le rétablissement du drapeau tricolore en est le symbole. cette victoire de la bourgeoisie, attestée par la conquête qu'elle fait du pouvoir législatif est complétée par sa mainmise sur le pouvoir local qui fait élire les conseillers municipaux par les électeurs les plus imposés de la Commune et par la loi sur la Garde nationale qui réserve l'accès des douze légions à ceux qui ont les moyens de s'équiper à leurs frais. enfin, cette lecture bourgeoise de la monarchie constitutionnelle révisée est confirmée par le roi lui-même, qui veut en quelques sorte symboliser cette France nouvelle issue de la Révolution qui vient de s’assurer le pouvoir. il ne manque pas une occasion de rappeler qu'il a combattu à Valmy et à Jemmapes dans les armées de la Révolution, oubliant le souvenir de son émigration après la chute du roi en 1792. il est vrai qu'il a vécu pauvre en Suisse et aux États-Unis, ne portant jamais les armes contre la France. bien qu'en privé, il se proclame le descendant de Saint Louis et d'Henri IV, qu'il montre un gout très vif de l'autorité et se juge, à raison, plus capable de gouverner que la plupart de ses ministres, l'image publique qu'il entend donner de lui-même est différente. se promenant volontiers dans les rues avec son grand parapluie, soulevant son chapeau pour saluer les boutiques et échangent avec eux quelques propos aimables et familiers, il joue au roi bourgeois. Vivant au Tuileries sans faste, ni cérémonie, il envoie ses fils au lycée et reçoit dans son salon banquiers, hommes d'affaires, généraux. mais derrière cette façade, assurant la popularité du souverain auprès du nouveau groupe dirigeant du pays, se cache un fin politique qui entend assurer la pérennité de son régime et se montre sincèrement dévoué au bien public. ses qualités politiques ne seront pas de trop pour permettre au régime d'affronter la période de difficultés qui suit sa naissance.
avatar
flsh agadir
Directeur du forum
Directeur du forum

Messages : 254
Date d'inscription : 18/11/2014
Age : 26
Localisation : agadir

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum